Blog

séparateur titre

Interviews

Interview Steven Frossard

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Donner une note à cet article) 32 notes
| 1 762 | 0

stevenfrossardRetrouvez Steven Frossard, motard en MX1, suite à une grave blessure au genou en 2012, il revient gonflé à bloc pour préparer la saison 2013.

 

– Steven, Comment vous sentez vous physiquement 5 mois après votre opération du LCA* du genou droit ?

 

Je me sens bien physiquement, mon niveau de forme est bon en témoigne le résultat du test VO2 max que j’ai réalisé dernièrement (20,5 Km/h, seuil lactique 9,9 mmol et une VO2 max à 62). J’ai également passé un test isocinétique ; aujourd’hui sur les ischio-jambiers ma jambe droite est plus forte que la gauche, il persiste encore un léger déficit sur les quadriceps à droite. Concernant l’articulation du genou j’ai encore une légère gène au niveau du tendon rotulien notamment lorsque je cours à haute intensité sur sol dur.

 

 

– Vous terminez votre réathlétisation pouvez-vous nous en parler ?

 

Après l’intervention chirurgicale du Docteur Bertrand Sonnery-Cottet, j’avais perdu énormément de masse musculaire, il a donc fallu me reconstruire progressivement. La première étape consistait à retrouver de l’amplitude et une bonne mobilité sur le genou j’ai donc passé 3 semaines dans un centre de rééducation à Hauteville. La seconde étape était de retrouver du volume sur la jambe et commencer à travailler le système cardio-vasculaire. La troisième étapes à partir de 3 mois et demie était de gagner spécifiquement sur le domaine de la force afin de retrouver un équilibre entre les 2 jambes et ratio correct entre les muscles agonistes et antagonistes de la cuisse, j’ai donc pris Sylvain Vauraz, un préparateur physique spécialisé dans la réathlétisation des sportifs. Pour ce qui est de ma condition physique, je suis le programme concocté par mon préparateur physique personnel, Willy Linden, qui est une référence dans le milieu de la moto.

 

– Cette blessure et le travail qui a suivi a-t-il changé votre conception et approche de la préparation physique dans votre sport ?

 

Non je ne crois pas, pour moi la seule vraie nouveauté résidait dans le travail spécifique de rééquilibrage et de gain de force/puissance. J’ai apprécié cette approche très athlétique, même si les séances étaient très éprouvantes. J’ai pu également utiliser des équipements High tech avec notamment, les machines Keiser permettant de d’exprimer la puissance, de mesurer les déséquilibres et de mieux observer les progressions.

 

– Vous venez de reprendre la moto quelles sont vos premières sensations ?

 

L’envie et le plaisir sont évidemment là. Six mois sans monter sur une moto cela ne m’était pas arrivé depuis plus de 15 ans. Dès la deuxième séance, je commençais à retrouver de bonnes sensations et quelques automatismes avec tout de même une réelle appréhension, notamment dans les virages à droite et dans les ornières profondes. Le souvenir de la blessure est encore présent, il va surement me falloir encore plusieurs semaines pour me lâcher complètement et être à 200%

 

– Antonio Cairoli domine depuis plus de 5 ans la catégorie, Pensez-vous la saison prochaine rivaliser avec lui ?

 

Antonio est actuellement le leader incontesté dans la catégorie MX1, il est très performant grâce à un pilotage très rapide et précis, il possède également un physique sans faille. S’il lui arrive de rater un départ – ce qui est très rare – il ne s’affole pas, son physique exceptionnel lui permet de faire la différence en fin de manche, c’est d’ailleurs très souvent en fin de course qu’il réalise ses meilleurs temps. J’ai beaucoup de respect pour ce pilote avec qui je me bagarre et je suis en concurrence depuis plusieurs années. Mon objectif en 2012, avant de me blesser, était clairement de battre Cairoli et de décrocher le titre MX1. Pour 2013 mes ambitions sont identiques, je vais travailler cet hiver avec une motivation encore plus forte.

 

– Quel est ton meilleur souvenir en motocross MX 1 ?

 

Mon meilleur souvenir, sans aucun doute est le grand prix de France en 2011. Je gagne la première manche et je fais deuxième dans la seconde ce qui me permet de remporter mon premier grand prix en MX1 devant le public français. J’entendais les encouragements du public qui me poussaient, c’était énorme. Je n’oublie pas le podium qui a suivi la course avec ces milliers de fans qui chantaient la marseillaise, c’était fabuleux !

 

– Avez-vous un conseil ou une remarque à donner aux jeunes qui souhaitent se lancer dans ton sport ?

 

Ce que je conseille aux jeunes c’est avant tout de se faire plaisir, de rechercher les bonnes sensations, de penser d’abord à bien maîtriser la moto avant de chercher à obtenir des résultats. Il ne faut pas qu’ils hésitent à faire des stages avec des moniteurs pour acquérir les bases et ne pas griller les étapes. Je pense que ces conseils valent aussi pour les parents qui souvent poussent les jeunes à aller au-delà de leurs possibilités.

 

*LCA = Ligament croisé antérieur

 

Retrouvez en vidéo Steven Frossard qui nous parle de sa blessure et nous affirme qu’il sera d’attaque pour 2013 :

http://www.steven-frossard.com/news/frossard-dattaque/

 


Laisser un commentaire